Comment dynamiser un réseau ?

Initié par Isabelle Chung (Coopere 34), Mickael Berrebi (Let's co) et Denis Pansu (Fing & Fondation Afnic)
Rédigé collectivement (via un pad) et transmis par Denis Pansu

Cette atelier résulte de la fusion de 2 propositions :
- Comment dynamiser un réseau d'éducation à l'environnement. (Isabelle de Coopère 34)
- Explorer en quoi la métaphore de l'internet peut dynamiser des coopérations citoyennes et associations (pôle territorial de coopération citoyenne en réseau. Denis)

Synthèse de l'atelier

A quelle question doit répondre l'atelier ?
Quelles pratiques, expériences et démarches pour améliorer le fonctionnement en réseau des personnes et des organisations ?

3/4 mots-clés :
#dynamisation #réseau # acteurs # répartir distribuer #multiculturel

Éléments importants de la discussion
- Différents types de contributions à prendre en compte
- Valoriser l'initiative des participants (gratification, critère de goût)
- Stygmergie
- Importance des temps informels
- Les temps d'équipe, les rétrospectives
- Être à l'écoute des silences
- Le jardinage des contenus
- Attention aux outils qui peuvent exclure
- Accompagnement en binôme des "observateurs"
- Favoriser l'implication des observateurs en déléguant de petites tâches
- Question du sens dans l'usage des outils (certains comment par l'outil mais d'autres ont besoin de commencer par le sens à les utiliser)

Des questions que l'on se pose, problèmes à résoudre, à explorer :
Temporalités et rythmiques sont peu pensées,
Difficulté des réseaux avec participants hétérogènes,
Flux permanent d'entrée et sortie dans le réseau.
Proposer différentes portes d'entrée dans un réseau adapté à chaque individu (approche outil, approche culturelle, approche par le sens).

Propositions concrètes d'actions :
La démarche du Plateforme territoriale de coopération citoyenne en réseau (PTCC par analogie au PTCE) structuré en trois activités : forge associative, laboratoire des méthodes et agora des plaidoyers.
http://faireensemble-raa.org/arbre/developper-les-cooperations-notamment-via-le-numerique/

Prise de notes collaboratives :

Arriver à dynamiser et comment on fait connaître l’existence des outils numériques auprès de collectifs,
Mickael Let's co http://www.letsco.co/

Comment dynamiser un réseau d’acteurs (Education à l’environnement en Hérault avec 60 associations) Isabelle, Coopere 34 http://coopere34.org/

Proposer une démarche structurante dans la société en réseau avec le « PTCC » , Denis Pansu, Fing http://fing.org/ et Fondation Afnic http://www.fondation-afnic.fr/fr/


Quel est le problème derrière le problème?

Cet atelier nous a été co-proposé par les 3 porteurs de projets suivants
- COOPERE 34 (département de l'hérault) existe depuis 10 ans. Retour des adhérents : se connaître davantage, mutualiser... chantier lancé sur "le comment le rendre plus vivant ?"
Problématiques: échanges (actuellement agenda partagé, dropbox) > en attendant on utilise pas d'outils numériques pour communiquer entre nous (skype, ...) comment faire mieux en s'aidant des outils numériques ?

- LetsCo > Association devenue une société
Adaptation plateforme vers SEL système d'échanges local > "Un Système d'échange local (ou Sel) est un système d'échange de produits ou de services au sein d'un groupe fermé, généralement constitué en association. Ses membres échangent des biens et services selon une unité propre à chaque groupe. L’objectif est d'accéder à des échanges égalitaires et de tisser des liens." Source: wikipedia, licence CC BY SA. Faire glisser modèle propriétaire vers un modèle de partage. Aller à la rencontre des personnes qui ont des SEL - entamer transition de la culture internet de letsco vers des porteurs de SEL

- PTCC (Plateforme : éléments de réponse (cf. doc présenté par Denis et http://faireensemble-raa.org/arbre/developper-les-cooperations-notamment-via-le-numerique/
à l'origine, développement des copérations --> tryptique : 3 éléments indispensables à l'équilibre
L'approche est trop souvent focalisée sur les outils alors que ceux ci peuvent nous permettre de repenser complètement des modes de faire, d'échanger, ... Permet aussi de gagner du temps.
1/ La forge associative, par exemple solutions d'écriture collaborative
2/ Laboratoire des méthodes, par exemple développement méthode Agile : on s'inspire des expériences du développement agile pour transposer ces principes à un certains nombres d'associations ; réflexion sur la transposition du protocole TCP-IP dans le fonctionnement associatif
3/ Agora des plaidoyers, dimension politique : être en lien avec la gouvernance nationale et internationale

Ouverture des échanges

Claude Virlogeux-Juncker
Constat > Article 5-10-80-5
5% dans un grp les "etrangers" viennet pour "apprendre" depuis un autrre "territoire"
5% : leaders : sont dans un sytème d'échange permanent,
10% sont des proactifs autour des leaders
80% : consommateurs - gens relativement passifs par rapport au réseau

Principe de la gratification (vote)
analogie : critère de goût > expérience de babels le réseau de traducteurs d'ATTAC (les personnes en capacité de traduire un document le faisaient parce que le texte les intéressaient).

Florence
Résistants (perçus comme nuisant au groupe) mais ont à apporter au groupe pour régler des pb
Les 80 tournent, ils deviennent actifs ou proactifs.
proportion reste vrai mais ce n'est pas toujours les mêmes qui restent au meme endroit (pas figé dans une posture).

Florette Réseau FAR : formation agriocle et rurale.
tout le monde à un rôle à jouer, avec des outils diversifiés.
leaders, ok, mais les autres ? comment ne pas les oublier ? Lettre d'information ? agenda partagé ?

Thomas
Lilian Ricault, "stygmergie" : la quantité minimale pour qu'un groupe puisse se développer
http://www.lilianricaud.com/travail-en-reseau/la-stigmergie-un-nouvelle-modele-de-gouvernance-collaborative/
1) importance des temps informels dans lesquel les groupes s'alignent,
Slack, pour permettre des petits échanges informels

Favoriser le temps informel

2) Rétrospective : temps collectif : qu'est ce qui a marché ? pas marché ? comment l'améliorer ?
il y a un espace ouvert pour échanger sur ce qu'il s'est passé.

Explicitation de la méthode de la retrospective: http://www.multibao.org/#captain-berrotte/astuces_stages_creatifs/blob/master/organisation_collective/02-retrospectives.md

Un générateur de retrospectives (pour ceux qui aiment s'amuser): https://plans-for-retrospectives.com/fr/?id=32-6-20-39-17

3) Rendre visible les informations : trouver le bon niveau : informer sur les grandes tâches effectuées.

Florence : les temporalités de participation à prendre en compte qui peuvent varier en fonction des personnalités, des moments pour une meme personne. Pouvoir interpeler les personnes qui ne se sont pas exprimées, au début elles n'ont rien à dire et puis elle dise un truc qui n'a pas encore été dit : donner la parole de façon spécifique à des non leaders ?! (sans obligation) peut donner de belles choses,

Denis : dans l'animation de réseau, savoir gérer autant les silences que la parole
expérience des échanges de savoirs : en repérage de savoirs, la personne commence souvent par dire "je ne sais rien" et la dynamique commence à ce stade (on finit en général avec une liste très longue).
amener sur la notion de plaisir : qu'est ce que tu aimes faire ? plaisir à partager ? trouver le biai pour amener quelqu'un à prendre la parole. décaler l'angle d'approche.

Pourquoi les acteurs ne participent pas ? pourquoi sont-ils silencieux ?
Animateur qui garde une main sur ce qu'il fait. pas assez ouvert ? Contrôle et manipulation ? >> non, auto-contrôle.
pas assez sondé les adhérents ? est ce qu'ils y trouvent leur intérêt ?
être silencieux, ne veut pas dire être passif. bien d'avoir des outils qui permettent d'apprécier cette approche silencieuse

jardiner les contenus pour prendre en compte les nouveaux arrivants ou ceux qui ont des rythmes d'implication variables (certains sont en interaction quotidienne, d'autre hebdo, d'autres mensuel, etc...).

> répartir les rôles entre "synthétiseurs", "contextualisateurs", "reformulateurs" (avec d'autres mots notamment)

> prendre soin de ceux qui vont arriver et qui vont faire à une surchage d'informations (exemple de Denis qui arrive 4 jours après sa dernière contribution sur un "slack", et qu'il y a 60 nouveaux messages)

Isabelle, association dans une collectivité : problème de la formation aux outils

> utilité du PTCC pour apporter du sens à l'usage des techniques numériques.

Anne Colibri (animation de l'université)
> on parle des observateurs (cf Cornu), on est mouvant dans cette frise d'engagement, dans cette flèche de participation
> place du numérique dans nos vies
- proposer un accompagnement léger des personnes au sein des réseaux "ambassadeurs" : embarquer ces observateurs, d'une personne à une autre. le réseau est là pour aider cet accompagnement.
- micros tâches... premier pas et répartissions de la responsabilité.

assises de la médiation et remédiation numérique http://assisesmednum.fr/