Forum ouvert

fresque forum ouvert
Liste des ateliers du premier round du forum ouvert
1- Comment dynamiser un réseau
2-Coopération ouverte, coopération fermée. Comment créer de l'interculturalité dans les lieux/projet. Sortir de l'entre-soi des filières/métiers ?
3- Agir en commun à l'ère du numérique
4- Comment débattre collectivement avant d'agir collectivement à l'ère du numérique
5- Comment créer de la solidarité entre femmes à l'ère du numérique ?
6- Agir oui mais grâce à quel modèle économique
7- Multi-activité et avancées des projets, outils et pratiques ?

Liste des ateliers du deuxième round du forum ouvert
1- Quel outil pour partager et faire connaître des dates d’événement dans un village ?
2- Atelier de cuisine créatif et collaboratif
3- Gamification : réfléchir et échanger sur les fibres qui génèrent de la gamification. Compétition, coopération, quelles différences ?
4- Comment permettre à tous les citoyens de participer en ligne sur un territoire, quel type d'outil ?
5- Écriture collaborative d'un article (rapport acclimaterra) décloisonnement des connaissances, collaboration des experts pour lutter contre le changement climatique
6- Comment valoriser, diffuser, protéger les productions collectives en gérant les différents niveaux de confidentialités sans complexifier les outils ?
7- Réunions en visio (ça ne marche jamais ! ;) )


liberté, responsabilité et auto-organisation

Ces trois mots – liberté, responsabilité et auto-organisation- représentent pour moi, l’essence d’un Forum Ouvert.

Participer à un forum ouvert c’est pouvoir expérimenter ces trois concepts et sentir à quel point il faut les 3 pour ouvrir un espace d’émergence à l’intelligence collective. Après de longues années de pratique du Forum Ouvert, je partage quatre subtilités qui aident à être dans la profondeur et la puissance de cette technologie sociale, de la première à la dernière minute!

1. L’accueil des participants


Inviter à un Forum Ouvert c’est ouvrir un espace où accueillir les participants; le cadrage par un ou deux hôtes est un rituel qui peut paraître un peu désuet ou contradictoire avec l’idée d’auto-organisation par exemple, mais qui permet en réalité de préparer à l’élément de responsabilité. Nous ne sommes pas là par hasard, ni pour bavarder de manière légère, mais bien pour proposer des sujets qui nous tiennent à cœur, qui nous remuent ou nous travaillent en ce moment, pour les partager en conscience et trouver des idées, des solutions, faire avancer nos questionnements grâce aux autres.

image forum1.jpg (0.2MB)
Forum ouvert - accueil

Le formalisme qui entoure souvent l’accueil et la présentation du forum n’est pas anodin. Je me souviens d’avoir proposé, dans un rassemblement, une minute de présence à soi, debout, les uns à côté des autres, puis de synchroniser nos respirations avant de laisser les participants venir présenter leurs sujets. Ce type de temps d’ancrage peut renforcer l’esprit de la méthode et la qualité des conversations qui auront lieu.

2. Le champ (symbolique) du forum ouvert


J’aime beaucoup l’idée du cercle pour accueillir et rassembler tout le monde (y compris les hôtes pour leur cadrage, ce qui permet à tous de les voir et en même temps, les place en équivalence dans le cercle). La taille du cercle est bien sûr, fonction du nombre de personnes. Dans le cas de grands groupes (plus de 50 personnes), on peut aussi placer les participants sur plusieurs rangs en demi-cercle devant la place du marché ou sur plusieurs cercles concentriques, avec des travées pour la circulation. Un espace central ou à mi-chemin de la place du marché est ainsi créé où les participants viennent ramasser une feuille pour écrire leur sujet.

Avec un cercle trop grand, les participants doivent faire de nombreux pas pour s’avancer devant toute l’assemblée ce qui demande plus que l’engagement souhaité. Le risque est de laisser les plus intrépides ou les plus habitués à être mis en valeur s’exprimer, au détriment de voix plus humbles, si importantes à entendre pourtant. Le champ symbolique à traverser est trop large, tout simplement. A l’inverse, une distance trop courte ou absente entre les participants et les feuilles, n’incite pas à la responsabilité d’amener un sujet puissant.

Il y a une raison pour laquelle les feuilles ne sont pas distribuées aux participants. Une feuille sur les genoux me donne envie d’écrire, mais pas forcément de m’engager sur un thème chaud pour moi. Il faut qu’il me pousse à m’avancer, à braver le vide du centre pour le proposer aux autres.

3. L’annonce des sujets


Le temps pendant lequel les participants viennent proposer leurs sujets paraît souvent long et, en tant que facilitatrice, cela fait toujours un peu peur : et si personne n’ose s’avancer, que faire? Laisser le silence s’installer dans l’espace peut être source de malaise et pourtant, il est essentiel de faire de la place à la réflexion. Le thème est là, bien en évidence, j’y pose mes yeux dessus et je me laisse gagner par le désir d’amener un sujet aux autres… Et puis, une personne se lance, vient écrire une proposition, l’annonce à haute voix. Qu’est-ce qui résonne en moi? Le sujet est tout proche d’une idée que j’avais en tête, alors je vais attendre… Le sujet m’éclaire au contraire et révèle une question forte, alors je vais aller la proposer… Ce jeu d’allers et retours, d’annonces faites l’une après l’autre, permet à l’intelligence et la sagesse du groupe de se manifester. J’ai toujours été surprise de voir que le nombre de sujets proposés correspondait presque parfaitement au nombre de salles prévues, et qu’en tout cas, il n’y en avait pas 3 ou 4 fois de trop ce qui pourrait être frustrant pour les participants les amenant. La responsabilité et une forme d’auto-organisation émergent là: nous n’en avons pas forcément conscience, mais vivre un tel moment est une expérience forte qui donne confiance dans le collectif avant même de commencer les tours de conversation.

Forum ouvert - annonce des sujets
Forum ouvert - annonce des sujets

4. Les cercles de conversation


Je préfère en général, quand je facilite, laisser les participants s’auto-organiser pour être en cohérence avec la technologie du Forum Ouvert. Qu’il y ait 2 ou 3 tours, séparés par le déjeuner ou pas, je trouve bon de ne pas intervenir pour informer qu’une nouvelle session va bientôt commencer. Cela dit, avec un groupe de personnes qui n’a jamais expérimenté cette liberté et cette responsabilité, l’auto-organisation ne va pas forcément de soi et parfois, je vais avertir les cercles… Je ne suis pas à l’aise avec cette idée; je ressens, confusément que je ne fais pas confiance au processus et aux personnes présentes. C’est un acte de lâcher-prise! Quoiqu’il en soit, l’auto-organisation se prépare et s’installe. Pas question, par exemple, d’indiquer le début du premier tour avant que tous les sujets ne soient affichés. Je trouve préférable d’annoncer clairement l’ouverture du Forum quand tout est prêt, quitte à ajuster un peu la durée des sessions si le temps de présentation a été particulièrement long. De même, il est impératif de ne pas changer les horaires des sessions en cours de Forum, lorsque tout le monde est déjà dispersé; cela déstabiliserait inutilement et nuirait à l’auto-organisation que l’on essaie d’instiller.

On pourrait aussi, parler du Forum Ouvert comme magnifique outil pour faire des réunions d’équipes agiles – mais ça c’est une autre histoire!

Voir : Playing with Open Space Methodology sur une expérimentation du Forum Ouvert au niveau de la ville.

forum-ouvert

CC BY Nadine Jouanen / Percolab