MOUSTIC 3


>> En photos !

Jeudi 7 juin 2007 de 14 h � 22 h � l'Espace Martin Luther King � Montpellier
JOURNEE DE RENCONTRE ET DE DEBATS AUTOUR DES USAGES DE L'INTERNET ET DES TICS A VALEUR AJOUTEE SOCIALE OU SOCIETALE


En mati�re d'internet et de Technologies de l'Information et de la Communication (TICs), les acteurs du Tiers secteur, associations, collectivit�s, acteurs de l'�conomie sociale et solidaire, se r�v�lent souvent, au travers des projets qu'ils d�veloppent, initiateurs de nouvelles pratiques, inventeurs de nouveaux usages.

Afin de d�couvrir des projets de ce genre et leurs usages, nous vous proposons pour la troisi�me ann�e cons�cutive � Montpellier une rencontre MOUSTIC sur les usages innovants des TICs � forte valeur ajout�e sociale ou soci�tale (Mise en Oeuvre d'Usages Sociaux et soci�taux de l'internet et des TICs).

Cette rencontre sera l'occasion de partager les exp�riences de chacun et d'avoir une r�flexion collective autour de ces innovations.

Elle comportera l'expos� et la discussion en ateliers d'usages r�sultant de projets d�velopp�s en r�gion Languedoc Roussillon, mais aussi de projets comparables d�velopp�s en Afrique dans le cadre du master en ligne "Conception et Gestion Projets Num�riques Territoriaux " de l'Universit� Paris X et pr�sent�s en t�l�conf�rence.

La soir�e sera consacr�e � un d�bat public sur " l'internet, outil de progr�s social ? ", aliment� par les observations faites au cours des ateliers et l'exp�rience des participants.

L'entr�e est libre, dans la mesure des places disponibles.

Lieu de l'�v�nement

Espace Martin Luther King
27 Bd Louis Blanc
34000 Montpellier
Tram Louis Blanc ou Corum

Programme de la journ�e MOUSTIC 3

14h - 15h - Accueil et introduction

15h - 18h 30 Ateliers en parall�le, par entr�es th�matiques :

1- Enquête participative et veille citoyenne :
- application in�quitable de la circulaire Sarkozy (CIMADE)
- encyclop�die juridique Jurisp�dia (UPV)
- observation botanique et climatique (CNRS)

2- Accompagnement d'activit�s communautaires :
- d�veloppement du micro cr�dit (femmes au Mali) *
- Projet CROC (CIVAM- INRA)
- Plateforme TIC pour centres sociaux (S�n�gal)
- espace num�rique et radio communautaire au B�nin

3- Cr�ation artistique num�rique : source d'innovation ?
- cr�ation multim�dia � Montpellier
- atelier d'�criture � Montpellier

18h30-20h Echanges conviviaux d'exp�riences et d�monstrations autour d'un cocktail piquant et d'un buffet !

20h-22h D�bat anim� par Jacques Arlandis :
" l'internet, outil de progr�s social "

Les partenaires de MOUSTIC 3 :

- ECM Kawenga : http://www.ecmkawenga.com
- Observatoire des Usages de l'Internet : http://oui.net
- Tela Botanica : http://www.tela-botanica.org : http://www.outils-reseaux.org
- Anne Laure Murcier
- Universit� Montpellier 3 (sciences information communication et SUFCO) : http://www.univ-montp3.fr

avec le support de la Mairie de Montpellier, et de la Maison des Tiers Monde et de la Solidarit� Internationale.


Pr�sentation des projets de Moustic 3


1- Enquête participative et veille citoyenne :

  • Application in�quitable de la circulaire Sarkozy (CIMADE) - Nicolas Ferran
Les citoyens et associations pr�sents aupr�s des �trangers qui ont sollicit� leur r�gularisation dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006 ont �t� les t�moins de nombreux dysfonctionnements et injustices : disparit�s dans les conditions d'accueil en pr�fecture, diff�rences selon les administrations des pi�ces et documents � produire, variabilit� importante dans l'interpr�tation des crit�res de r�gularisation, refus injustifi�s d'enregistrement ou d'instruction de certaines demandes, iniquit�s dans le traitement de ces demandes selon la date de d�pôt du dossier.... Dans un courrier du 4 septembre, le Pr�sident de la HALDE avait estim� necessaire de rappeler au Ministre de l'int�rieur "les contraintes attach�es au principe d'�galit� qui commandent un traitement �gal des personnes plac�es dans une même situation".
Plus de 15200 associations, collectifs, syndicats et citoyens ont sign� la p�tition demandant la constitution d'une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumi�re sur les conditions d'application par l'administration de la circulaire de r�gularisation du 13 juin 2006 (pour consulter l'appel � p�tition et la liste des signataires, se rendre sur le site http://www.placeauxdroits.net ). Malgr� plusieurs propositions de r�solution des groupes parlementaires Verts, Communiste et socialiste allant �galement en ce sens, cette demande n'a cependant pas �t� entendue.
Afin de ne pas en rester l�, la CIMADE a mis en ligne un WiKi crayon? (Site de publication participatif) afin de permettre la r�alisation d'un enquête citoyenne (www.dert.lautre.net). A partir de l'ensemble des donn�es qui ont notamment �t� r�unies par ce biais, un rapport de synth�se a �t� publi� par la CIMADE au mois d'avril (http://www.cimade.org/actus/comm117.htm)

  • Encyclop�die juridique JurisPedia crayon (Érid) - Hughes-Jehan Vibert
Le projet JurisPedia crayon (www.jurispedia.org) a �t� pr�sent� pour la premi�re fois en public � la journ�e MousTIC de mai 2005, devenue par la suite Moustic 1. L'exercice a priori un peu stressant s'est r�v�l� particuli�rement enrichissant. Dans une ambiance d'entre aide constructive au moment de la pr�paration, puis lors de la pr�sentation dans une salle pleine, le projet, destin� � tous les publics, semble avoir �t� appr�ci�. Il constituait un �l�ment coh�rent avec les autres projets touchant pourtant des domaines aussi vari�s que les arts, l'internet civique ou citoyen ou encore la politique de proximit�, la formation, la sant� et la nature. Le " cocktail piquant " alimenta tardivement une soir�e r�ussie.
JurisPedia crayon est un projet universitaire, consacr� aux droits du monde et aux sciences juridiques et politique, il est bas� sur un wiki. Avec le temps, le projet recueille, � des degr�s divers, de l'information juridique d'une trentaine de pays dans le monde. Sept versions linguistiques sont accessibles, d'autres sont pr�vues, ayant vocation � être h�berg�es physiquement dans des universit�s r�parties dans le monde. Projet th�matique et universitaire, JurisPedia crayon regroupe des contributeurs constitu�s principalement de juristes, avec une forte majorit� d'�tudiants en droit de second et troisi�me cycle, mais aussi des professionnels du droit (avocats, juges) de trente pays ; les contributions sont toutefois permises � tous. Plus de 3000 utilisateurs r�partis dans le monde sont ainsi inscrits dans le projet.
Depuis 2 ans et cette premi�re pr�sentation � la premi�re soir�e Moustic, le projet a �volu�. Au-del� du wiki et de sa dimension collaborative, les �quipes de recherche � l'origine du projet assurent, par leur expertise en informatique juridique, une s�lection de sources pertinentes et fiables, l'ajout d'outils parfois simples mais utiles comme des moteurs de recherches dans l'internet juridique de plusieurs pays, mais �galement le d�veloppement, en cours, d'une structure s�mantique visant � permettre de fa�on fiable la recherche en droit compar�. Suite � cette premi�re pr�sentation, le projet a �t� pr�sent� dans 6 pays par 5 intervenants, il est r�f�renc� dans des sites de qualit� comme legifrance, plusieurs biblioth�ques universitaires, la BNF, des barreaux, des tribunaux, l'UNESCO et a particip� � une des activit�s pour le Sommet Mondial de la Soci�t� de l'Information.
Force est d'admettre que le travail reste et restera toujours consid�rable, nous en �tions bien entendu conscient en pr�sentant JurisPedia crayon en 2005. Notre travail consiste toujours � rendre ce projet possible, avec l'aide indispensable des contributeurs, dans un soucis de qualit� et de responsabilit� envers les visiteurs pour qui le droit n'est pas n�cessairement une discipline acad�mique ou une information comme une autre, mais un outil pr�cieux, souvent abstrait et que pourtant nul n'est cens� ignorer.

  • Observation botanique et climatique (CNRS) - Emmanuel Calti
Dans le cadre actuel des pr�occupations internationales sur le r�chauffement climatique, les chercheurs et associations composant le groupe de recherche " Syst�me d'Information Ph�nologiques pour la Gestion et l'Etude des Changements Climatiques ", lancent l'op�ration l' " Observatoire Des Saisons ".
L'objectif de cette op�ration est de sensibiliser le public � l'impact du r�chauffement climatique sur la flore et la faune, au travers d'observations d'�v�nements ph�nologiques (datation d'�v�nements clefs du cycle de vie des plantes et des animaux, fortement contraints par les conditions climatiques environnantes).
Deux sites, l'un pour les adultes (http://www.obs-saisons.fr ), l'autre pour les plus jeunes (http://www.obs-saisons.fr/junior ), permettent de t�l�charger des protocoles tr�s simples pour effectuer et saisir en ligne ses propres observations. Celles-ci peuvent alors être visualis�es et interpr�t�es grâce aux outils mis � disposition sur les sites, et vont parall�lement alimenter une vaste base de donn�es exploit�e par les scientifiques pour r�pondre � de nombreuses questions de recherche fondamentale ou appliqu�e.


2- Accompagnement d'activit�s communautaires :

  • Plateforme TIC pour centres sociaux (S�n�gal) - Seydou Baba Toure (SENEGAL)
http://www.xamxam-africa.org
Contacts : seydou_b_toure AT yahoo.fr , gmonteil AT resoform.org
Xam-Xam Africa aspire � aider les Organisations (ONG, SOCIETE CIVILE, PME etc…) � exploiter les opportunit�s offertes par les Technologies de l'Information et la communication par le biais des logiciels libres.
Il s'agit pour elle d'�valuer leurs besoins afin de proposer des solutions durables � moindre coût, privil�giant la planification, le support technique et le renforcement des capacit�s.
Les objectifs de Xamxam Africa :
  • * Apporter des solutions TIC r�pondant aux besoins des ONGs et des populations;
  • * Cr�er un r�seau sous-r�gional des eRiders
  • * D�mocratiser l'acc�s � Internet
  • * Promouvoir le d�veloppement des tics a la base
  • * La p�rennit�
Son projet vise � faire une �tude sur la Mise en Place d'Espace Num�rique Communautaire dans les Centres Sociaux et CDEPS (Centre D�partementaux d'Education Populaire et Sportive) de Dakar et � proposer un plan d'action.
Consid�rant la connectivite dont dispose le S�n�gal combin�e aux objectifs des centres sociaux et Cdeps, dans le domaine de l'�ducation, formation, sensibilisation et la production peuvent favoriser la naissance d'une nouvelle g�n�ration Internet du Sud qui pourra jouer un rôle d�terminant dans la mise en ligne de contenus locaux et participer a la disparition des courtiers du d�veloppement pour favoriser un commerce �quitable.
Il s'agit dans le cadre de Moustic d'�tudier les opportunit�s qu'offre la plate-forme Resoform (projet pr�sent� � l'occasion de la premi�re �dition MousTIC, https://moustic.info/wakka.php?wiki=PropositioN1) dans la r�alisation de son plan d'action. Le transfert de l'outil est en cours http://penc-tic.net et un projet de coop�ration visant � �changer les m�thodes et les pratiques d'animation de r�seau humain �merge au fil du transfert.

  • D�veloppement du micro cr�dit (femmes au Mali) - Cheick Oumar Sagara (MALI), Universit� de Bamako
Contact : cheickoumarsagara AT gmail.com
Cadre: ce projet est con�u dans le cadre du m�moire � Paris X, M2CGNT
Sous la direction de : Monsieur Michel Arnaud, responsable p�dagogique du Master 2 en Conception et Gestion de Projets Num�riques Territoriaux (M2CGPNT)
Deux questions que nous nous sommes pos�es suite � la lecture de ces crit�res : les femmes b�n�ficiaires de micro cr�dits peuvent-elles tirer le maximum d'avantages sur les dettes qu'elles ont contract�es, sans aucune formation et aucun accompagnement ? Quelle pourrait être la place des TIC dans l'acquisition et ou le renforcement des capacit�s des femmes b�n�ficiaires de cr�dit solidaire ?
Public cible: 18000 femmes b�n�ficiaires de cr�dit solidaire aupr�s de Miselini
Objectifs : former, alphab�tiser et accompagner les femmes b�n�ficiaires de cr�dit solidaire.

  • Espace num�rique et radio communautaire (B�nin) - Kossi AMESSINOU (B�nin), Cadre du Minist�re du D�veloppement, de l'Economie et des Finances
Contact : amessinou_kossi AT yahoo.fr
  • " CONCEPTION D'UN CENTRE NUMERIQUE COMMUNAUTAIRE MULTIFONCTION DANS LES COMMUNES DE NIKKI ET DE BEMBEREKE " (deux communes du nord du B�nin).
L'acc�s � l'information est la cl� du d�veloppement. Les animateurs des radios communautaires de Nikki et de Bemb�r�k� en sont bien conscients. Leurs radios servent de relais d'informations en langues locales. Malheureusement, elles sont peu �quip�es pour profiter des atouts qu'offrent l'Internet haut d�bit dans l'acc�s et la diffusion de l'information en temps presque r�el � travers le Monde.
C'est pour r�pondre � ce besoin d'information cr�dible, disponible et diffus�, que le pr�sent projet a initi�. Le souci de base du commanditaire de l'�tude est d'appr�hender la faisabilit� de la mise en place d'un centre offrant des services divers dans le domaine des TIC � des animateurs de radios locales et � travers eux, � des communaut�s pauvres et d�munies.

  • Projet CROC (CIVAM- INRA) - Anne-laure Davy
Un projet structur� autour de 4 axes compl�mentaires :
  • * Comp�tences
  • * R�seaux
  • * Observatoire
  • * Communication
Un " laboratoire social " au service du d�veloppement territorial durable pour d�finir et �valuer ensemble les " syst�mes agroalimentaires alternatifs " .
Les objectifs sont de :
  • * cr�er et renforcer de l'emploi et des activit�s de qualit� en se basant sur les mutations actuelles de l'agriculture et de l'alimentation r�gionale.
  • * rep�rer, d�crire, exp�rimenter des syst�mes agroalimentaires locaux engag�s dans une �thique de solidarit�, de viabilit� �conomique et de respect de l'environnement
  • * d�finir les conditions de leur utilit� sociale, environnementale et de leur performance �conomique
  • * accompagner des circuits de proximit�, en vue d'une r�duction des discriminations �conomiques, symboliques, et du renforcement de la coh�sion sociale
Des donn�es scientifiques et techniques op�rationnelles vont permettre d'accompagner le d�veloppement des circuits courts alimentaires sur un territoire, dans un objectif de durabilit� int�grant la coh�sion sociale et la protection de l'environnement (cahiers de synth�se ; fiches techniques ; lettre).
Les moyens mis en oeuvre :
  • * capitaliser et valoriser des savoirs et pratiques non formalis�s
  • * mettre en place un observatoire produisant et diffusant les r�sultats � des fins p�dagogiques, citoyennes, politiques
  • * mettre � disposition des outils en t�l�chargement sur le site interactif : http://www.equal-croc.org


3- Cr�ation artistique num�rique : source d'innovation ?
  • Cr�ation multim�dia : 66gnes - B�r�nice Belpaire
66gnes est l'un de ces espaces exp�rimentaux qui tentent d'explorer de nouvelles formes, in�rantes aux nouvelles technologies de la communication (spacialit�, interactivit�, temporalit�, rôle de l'utilisateur).
66gnes fait appel � la capacit� de s'abandonner � ses propres images mentales, par la suggestion et l'enchaînement des propositions visuelles et sonores que je met en sc�ne. Le r�cit, même s'il reste en apparence lin�aire, ne cherche pas la continuit� du sens comme on la connaît au cin�ma, ou dans un livre, mais � provoquer des chaînes s�mantiques qui restent � assembler.
La dimension spatiale, la qualit� des gestes (la caresse, l'appui, le mouvement...) qu'il faut accomplir, font partie int�grante de l'histoire : la cin�tique de l'utilisateur entre dans le r�cit.
BIOGRAPHIE
N�e en 1966, �tudie en Arts Appliqu�s � l'Ecole Boulle puis au CFT Gobelins (�cole du film d'animation) travaille pendant une quinzaine d'ann�es dans le dessin anim� en tant que dessinatrice. Puis retourne aux �tudes (licence Cin�ma et DU en conception m�diatique) et concr�tise des ann�es de recherches empiriques et artistiques en rassemblant mon travail personnel dans les arts num�riques.
La r�flexion artistique de B�r�nice est "naturellement" tourn�e vers le r�cit (images et �criture sous toutes leurs formes) mais aussi le mouvement et le temps.

  • Atelier d'�criture et arts num�riques : Peurs - Annie Abrahams
En d�cembre 2005 Annie Abrahams a commenc� un projet autour de la peur avec les participants du cyberatelier du coll�ge Victor Demange de Boulay en Moselle dans le cadre d'une r�sidence mis en place par Loz (provisoire.org, association pour la promotion de l'art num�rique dans l'Est de la France).
Ce projet a abouti � une performance des �l�ves participants devant 200 de leurs camarades. Ils ont, pendant 40 minutes, lu le texte autour de la peur issu de leur collecte sur Internet devant une vid�o projection des images fait par eux-mêmes et choisies parmi celles trouv�es sur Internet. http://www.bram.org/peur
Ce projet s'int�grait dans un travail artistique plus global autour de la peur, men� par Annie Abrahams. Le 15 d�cembre 2006 l'Oppera Internettikka – Protection et S�curit� avec Igor Stromajer a eu lieu � l'Op�ra de Montpellier et en janvier 2007 a d�but� le projet d'�criture en commun sur le site de "De Volkskrant", un journal n�erlandais. Le 23 mai dernier Annie Abrahams & The Allstar Girllsband ont fait une lecture "PeurS crayon?/FearS crayon? pendant le festival epoetry2007 au Cube � Issy-les-moulineaux.
Pour l'artiste il s'agit � chaque fois d'une manifestation diff�rente du texte �crit en commun sur internet.
http://www.bram.org/info/indexf.htm
BIOGRAPHIE
Annie Abrahams est n�e en 1954 � Hilvarenbeek aux Pays Bas. Elle a � la fois un doctorat de Biologie obtenu � l'universit� d'Utrecht et un diplôme de fin d'�tudes de l'�cole des Beaux-Arts d'Arnhem.
Dans son travail artistique elle utilise aussi bien la vid�o, l'installation, la performance que l''internet.
Elle questionne les relations interpersonnelles dans un monde de plus en plus m�diatis�.
Quels sont les possibilit�s et les limites de la communication en g�n�ral et plus sp�cifiquement sur internet ?
Son projet Being Human/Etant Humain qu'elle d�veloppe depuis 1996 a �t� pr�sent� dans de nombreux pays. (Skopje, Mexico City, Tallinn, Seoul, Atlanta, Montr�al, Athens, Clermont Ferrand, Tokyo, Bristol, Seattle, Split, Rotterdam, San Francisco, Chicago, Amsterdam etc.)
Elle �tait charg�e de cours (histoire et th�orie du net art et travaux pratiques) en deuxi�me ann�e de DEUG � l'universit� de Montpellier, section arts plastiques de 2002 � 2005. En automne 2005 elle a initi� les sessions provi&testi : des rencontres autour de travaux artistiques en cours, un peu en dehors, pas finis et les �ditions +++plus+++.
Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]