Accélérateur de projet , Art à voir !

Etape 1.
  • exposé de la problématique ou de la situation (5 min)
Pierre / photographe dans le minervois
Après chaque xpo, quantité d'images après chaque expo
> frustation, souhait : ne pas les laisser dans les tiroirs
...> principe de l'artohtèque, mise à dispo gratuite des oeuvres d'arts

google groupe existant pour le projet d'artothèque
Phase sommaire / primaire, projet ouvert
grande diversité des participants : des artistes, de l'expertise d'oeuvres d'art, personnes interressées / amateurs d'art
Propositions très ouvertes, mais pas beaucoup de réponses

Intention de départ
gratuité / accès au max,
mais droit d'entrée pour sécurité "minimum"


problématique de Pierre, est "partie prenante"


Quoi et où?
- photos, aplats sur le minervois

questions :
quelle forme?
  • quelles oeuvres ? (photos, peinture...)
  • Quelles comparaisons avec d'autres artothèques?
  • > contrainte de temps et question sur la rémunération
Le problème tient à la diversité des gens qui composent le google group
diversité des oeuvres qui peuvent être proposées
Tenu par le temps, souhait de démarrer, "que le printemps éclose"

La question aux participants : Comment feriez-vous à ma place? Qu'est ce que vous garderez?

Étape 2 : clarification de la problématique (5 min)
Y a-t-il un lieu potentiel? > pas de lieu, mais projet/souhait est d'être hébergé par une organisation, une collectivité?
Lieu virtuel ou physique? > physique

Quel est le but? Echanger des oeuvres? > prendre une oeuvre chez soi moyennant conditions
Quels besoins repérés sur le territoire? Pas de besoins repérés
Qui participe? médiation à terme enviseagable
Est ce que la réception a été testée? Dans le réseau oui, sur une dizaine d'expos des personnes se montrent interressées
Est-ce qu'une sélection des oeuvres a été abordée? evoquée sans être débattue
Quel principe de base / démocratisation culturelle ? > principe , "plus de photos qui soient vues", démocratisation est pas le principe de base. Beaucoup de musiciens sur le territoire, ont une partie gratuite, une payante. Pareil pour ses oeuvres photographiques
Est-ce que tous les membres ont la même représentation de ce que doit être une artothèque?
Est-ce vous avez essayé de prêter vos oeuvres ?Non, je n'en ai jamais prété.


  • Étape 3 : contrat - reformulation de la question (1 min)
Comment démarrer la collaboration autour de l'artothèque?


Étape 4 : réactions, commentaires, suggestions (20- 30 min)


Thèmes abordés :
Les besoins du territoire
enquête de terrain
s'inspirer de modèles existants
Etude des besoins, clientèle
Artothèques existantes
Tester le projet
Le périmètre du projet
Les participants google groupes
L'intention du projet
Composition des personnes qui composent le projet
Les intentions, les objectifs
Le positionnement

Expériences existantes / références :
Artothèque à Montpellier
A Montpellier, l'artothèque avait déjà cerné ses cibles/publics.
> artothèque associative

Artothèque de Nantes


idées :
organiser une rencontre? Un premier acte?

"cerner la zone de chalandise" / "le panier moyen" , creuser>>> enquête de terrain
Questionner pour mieux cerner la clientèle potentielle, le panier moyen,

tester le projet

S'appuyer sur les expériences vécues

Formuler les intentions


Remarques / points de vues

S'inspirer de modèles existants

Artothèque collaborative : je ne sais pas si ce modèle existe déjà. Il y a une grande diversité de gens qui ont répondu ici, mais le contexte micro-territoriale est complexe.
Il faudrait peut-être réaliser une enquête de public.

Oui, il faudrait voir quels sont les besoins. Peut-être un système avec une google liste pourrait-être mis en place ou réaliser des modèles pilotes (préter des oeuvres, qui est intérressé, qui viendrait etc. )

Effectivement, dans le milieu artistique, le bouche-à-oreille fait 90% de la communication.
Oui, une mutualisation des artistes permet aussi qu'ils se soutiennent entre eux.

Si certains viennent par curiosité, une micro-expérience serait intéressante avec des micro-sondages pour mieux cerner des solutions potentielles.
Il faudrait passer à l'action tout de suite avec oeuvres etc. et avoir des idées.
Et si ce modèle est faux ? Loue-t-on les oeuvres etc. Il faudrait aussi voir ce qui se fait ailleur.

Cela pourraît être à l'occasion d'un évènement culturel comme une expo °(pour un premier essais) etc. Effectivement, il y a rarement des débats organisés dans ces contextes là.
Lors d'une expo dans les années 80, elle à été reconduite pour combler la frustration des personnes qui n'ont pas pu la voir. Il y avait beaucoup d'oeuvres vendues à ce moment là.

On revient sur la notion de tenter des prototypes.

Attention pour prendre comme modèle les artothèques pré-éxistantes, ce n'est pas tout à fait le même modèle. A Nante c'est institutionne par exemple, Montpellier c'est associatif.

A mon avis, ici il y a un germe d'idée,comme un reflex de diffusion de l'oeuvre où l'on peut commencer à travailler différement que les artothèques classiques. L'idée aussi ici est de faire icrculer, diffuser. De toutes façons, un projet comme ça nécessite un cap mais qui doit être rapidement dépassé avec de nouveaux cadrex d'expo° etc.

L'idée de groupe mélangé est interessante pour créer un espace de réfléxion avec pas forcément que des artistes.

C'est effectivement le groupe qui pourrait apporter de nouveaux lieux d'expositions. Pourquoi ça circule ou pas par exemple ?
Les artistes ne seraient que du Minervois? Ilf audrait déjà apprendre à les connaitre.
On peut essayer d'avoir une pierre angulaire, des valeurs co-rédigées avec les grands principes pour avoir un cadre ; quitte à en sortir par après. On ne pourra pas tout anticiper tout de suite.
Tout le monde ne sait pas forcementce ce qu'est une artothèque.
Pierre devrait initier cette rencontre.Penser à prospécter quand même un peu chez les autres artothèques. Et voir chez tout le monde, car une arthotèque est tout public sur un territoire.

Là on parle beaucoup du public, mais comment démarrer la colllaboration ? Déjà, quel est le positionnement de Pierre, quel est son but : en vivre etc. ? Et donc quel cadre sera derrière. Effectivement avec un mauvais positionnement, le la cadre ne sera pas clair et cela va patiner. Que chacun puisse trouver sa place.

Dans le minervois, passe le bibliobus, peut-être un bon vecteur pour faire connaitre l'initiative au public : organiser un petit évènement en collaboration pour commencer ?

Bon Pierre on te laisse réfléchir à tout ça 5 min !



Étape 5 : Synthèse et plan d’action (5–10 min)

- redéfinir le projet pour pouvoir le communiquer :
écrire le projet, clarifier
- Organiser un évènement test :
pour l'été?
- Déléguer :
  • la recherche historique et comparative
  • la recherche structurelle / coopérative ( responsabiliser d'autres personnes)




Étape 6 : Évaluation et intégration des apprentissages, vécu (5 -10 min)





Ce texte est à effacer (après lecture si c'est votre première visite)

BIENVENUE SUR LE NOUVEAU FRAMAPAD !

Ce service s'inscrit dans le réseau associatif Framasoft qui propose un ensemble de sites et de projets autour du logiciel libre, sa culture et son état d'esprit.

Le principe est simple. On renseigne son nom, ou son pseudo, en cliquant sur l'icône du « petit bonhomme » en haut à droite (et on change éventuellement sa couleur si celle par défaut ne convient pas) et... on se lance ensemble dans l'édition ! On peut voir les contributions de chacun se synchroniser "en temps réel" sous leur propre couleur et le texte est automatiquement sauvegardé.

Si vous souhaitez marquer une version, il suffit de cliquer sur l'icône «étoile». En se rendant dans l'historique (icône « horloge »), on retrouve alors toutes les versions du texte dont celles plus importantes marquées donc d'une étoile. Une envie de communiquer autour du texte avec les autres collaborateurs ? Il vous suffit alors de poster un message dans le fenêtre de chat (tapie en bas à droite). Pour importer et exporter votre texte, il y a évidemment le copier/coller mais aussi les formats TXT, PDF, ODF, HTML et TEX (icône «double flèche».

N'oubliez pas de conserver quelque part l'adresse web (URL) de votre pad. Vous pouvez également embarquer ce pad sur votre propre site ainsi que le proposer uniquement en lecture seule. Toute ces fonctions se trouvent sous l'icône « ». Nous attirons votre attention sur le fait que ce pad est public. N'y laissez donc pas de données confidentielles et ne communiquez votre adresse qu'à des personnes de confiance.

Pour en savoir (encore) plus nous vous invitons à parcourir ce billet du Framablog :
http://www.framablog.org/index.php/post/2012/10/12/framapad-nouvelle-version
Vous pourrez alors aussi vous inscrire à notre liste de discussion dédiée si vous souhaitez vous impliquer avec nous dans le développement de ce projet :
http://www.framablog.org/index.php/pages/framapad

BON TRAVAIL COLLABORATIF :)

Merci pour votre attention et votre confiance. N'hésitez pas à faire connaître Framapad autour de vous si vous le jugez bon et à apporter votre soutien à Framasoft (qui en a bien besoin actuellement).
http://soutenir.framasoft.org/


Ce texte est à effacer (après lecture si c'est votre première visite)