MOUSTIC - Montpellier  SupAgro 2013
Atelier de co-construction - Jeudi 28/03/2013 - 15h45
OpenData, bien commun et développement des territoires
Animation :
Marie-Laure VIE : http://www.doyoubuzz.com/marie-laure-vie
Jean-Marie BOURGOGNE : http://opendata.montpelliernumerique.fr/Contacts

Tour de table :
2 étudiants sortants de  SupAgro Montpellier ayant un projet de web-cartographie en ligne de mire
...
Didier Bazile (Cirad) biodiversité en agriculture (privatisation des semences notamment) : renverser les enjeux de pouvoir en OpenData
...
  • Rappel de ce qu'est l'open data
  • Manière dont ces données peuvent être abondées par les citoyens
  • Réflexion collective sur l'open date, sur ce que peut être cette donnée...


Etat des lieux
Mvt qui a 10 ans, parti des USA. Pour les collectivités territoriales, publier les données sur un format libre et gratuit : carte des rues, des budgets, etc...
Document de type tableur, de préférence non privé et l'enjeu : la gratuité (la gratuité est-elle obligatoire, y a-t-il des coûts...)
Plus de 40 collectivités territoriales ont ouvert leurs données.

Une fois qu'on a publié les données : qu'en fait-on? comment les utiliser, les comprendre?
Comment simplifie-t-on l'accès à ces données?

Obj :
- transparence de l'action publique
- création de services : par exemple le transport multimodal. Si la SNCF, la TAM publient leurs données de transport, on peut imaginer des itinéraires multimodaux...

Loi en juin (pas encore votée) obligera les collectivités territoriales à publier leurs données.

Constat :
Bcp de données échappent au champ de compétence des collectivités : tous les services donnés à contrat à des structures privées.

De grands mouvements sont mis en place pour que les citoyens complètent les données des collectivités.
L'institution ne couvre guère que 25% de la donnée "open data"...

Le statut / traitement juridique des données n'est pas assez clair.. c'est ce à quoi nous devons réfléchir.
Les données des collectivités sont en fin de compte les plus accessibles / gérables du fait du cadre légal émergent.


Qu'est-ce que peut être le bien commun pour l'Open data : peut-être au départ, des données personnelles publiques, qui ne sont pas communes, mais qui peuvent le devenir
Comment fait-on pour que ces données personnelles deviennent communes.
QUESTION : Vers une redéfinition de ce qui est "public" ?..
avec les notions de qualité, gouvernance, fiabilité... des données qui entrent dans ce champ.
Comment se donner des règles pour que ça reste bien commun.

Qu'est-ce qu'un bien commun?
tentatives de définition du bien commun à plusieurs
-quelque chose qui sert à la communauté
-la plus value de ce bien revient à la collectivité
-quelque chose qui revient à tous car payé par les impôts...

définition de wikipédia : (citation de chercheurs) : proposition faite est la suivante
ressource non individuelle et non marchande gérée par la ou les communautés. Référence au bien commun durable et non durable

Exemples de données qui peuvent être du bien commun :
- exemple du Japon : cartographie de la radioactivité au Japon faite individuellement par la population concernée à l'aide des outils individuels.


qu'est-ce qui est public ?
- public n'est pas seulement ce qui est regalien

du point de vue du spécialistes de la biodiversité : 4 types de "biens" bien commun, bien public, bien global (toutes les espèces des écosystèmes), bien privé


Se pose la question de la réalité objective et de l'évolution de la réalité...
Faut-il prendre en compte le fait que les Open data sont appelées à évoluer?

Le fait d'avoir un maximum de contributeurs mène-t-il à plus ou moins d'erreur : a priori, les erreurs peuvent être rapidement corrigées à plusieurs...

Parlons des données "gérées par une communauté". Quelles règles "intelligentes" pour cette gestion ?

Qui a la responsabilité : l'auteur / le communiquant / ... voire l'utilisateur ?!

Marie-Laure Vie à propos de la recherche d'un fonctionnement, de règles à se donner concernant l'open data : Lorsque l'on se retrouvera devant des problématiques communes, le fait d'avoir un bien commun permettra à un groupe de se défendre, de mettre en place des règles qui nous permettront de sortir de cette problématique.