collectif destiné aux personnes en condition de pauvreté ATIC Arles... collectif pour une santé contagieuse
4 asso réunies:
- travailler autrement
- éthique coopérative

2 actions:
- proposer à un groupe de jeunes, sur plusieurs séances, d'élaborer des outils sur la santé à partir de leur vécu et de leur propre élaboration de la problématique
Travail avec de la sophrologie dans toute les actions des assos
création vidéo, théâtre forum, roman photo,...

présentation des outils à des professionnels
échange bottom-up entre les jeunes et pro

- temps d'échange (3xan) "tant d'échanges"
Mélange d'adultes, jeunes et professionnels. sans casquette, à partir d'une question commune. Fait depuis 4-5 ans. Chacun change de rôle, comme individu.
Problème de la continuité: la dynamique retombe après le temps d'échanges , spirale négative continuelle qui empêche une mobilisation intermédiaire.
Impression de devoir refaire tout le travail pour remobiliser les gens, les remettre dans le bain (professionnels comme public cible)

Question : quels outils collaboratifs pour que les participants restent connecté avec l'action ?
Public ? personnes pauvres
Le problème de rupture de motivation entre les temps de rencontres concerne autant les personnes cibles en difficultés que les professionnels.
rappeler aux gens à quel point ça leur fait du bien, dans un quotidien très difficile avec des urgences récurrentes
Difficulté de mobiliser les professionnels de santé dans certaines strucutures dt pbs de pression du travail quotidien.
Souvent Regroupement entre 30n de professionnels et 40n de public en difficulté…
Elle passe bcp d’énergie pour redonner du sens… pb de disponibilité des animateurs sociaux…
Ça réinterroge les pratiques des travailleurs sociaux, certains ne veulent pas venir.
Elle coordinatrice du collectif, c’est tournant entre les 4 assoc fondatrices…
2 comités techniques qui préparent ces tant d’échanges, font des bilans, 20 structures, 12n disponibles tournant…

Participation toujours ponctuelle
Turn-over important des personnes qui participent ; peut-être les SDF les + constants. Pb d'accès aux mails pour certains publics.


Reformulation de la problématique :
comment faciliter une continuité / pérennité de participation à tant d'échanges pour une appropriation de l'outil ?


Discussion pendant qu'Elsa écoute et se tait :
Quels moyens pour que une suite soit donnée à ce qui est dit ?
Diag : 1 seul compte-rendu envoyé (et à qui) ; lu ? demander plutôt comment ressenti la session précédente ?
Outils à mettre en
suggestion d'affichette sur la journée déroulée pour écrire des commentaires
y a -t-il distorsion entre dispositif espacé / échange très intense => resserer rencontres ?
absence sens / perte de sens des professionnels… burn out risque ? tant d’échanges cataplasmes, béquille / frustration quotidien…
accompagnants / personnes en difficulté : 2 publics à travailler
Proposer un parcours au moins pour les professionnels, mensuel... ou par bloc de 3 mois...
j'ai une solution en prenant bcp d'énergie / moi pour remotiver => me soulager par la technique ? avoir d'autres co-animateurs pour diviser charge de travail...
proposer aux gens d'amener qq'un la prochaine fois, SDF ou professionnels
donner des outils aux gens pour utiliser chez eux (sophrologie...), les aider à prendre du recul
difficulté d'allier ces 2 publics
faire changer de posture, les gens amèneraient qq chose, feraient un don...
suggestion de créer des évts + petits intermédiaires ?
même une personne pauvre peut donner sûrement qq chose, l’aider à trouver ce qu’il peut donner et qui pourrait le rendre heureux…
les professionnels doivent venir 3 fois : puis ensuite demander à un autre de les remplacer et venir 3 fois, et demander aux participants pauvres d'en parler à d'autres ? rendre + acteur ?

Visionnage d'une petite vidéo sur l'action de temps d'échange


Plan d'action retenu par Elsa sur les propositions du groupe
Très belle expérience ; des choses qui ont été dites avaient été évoquées avec les professionnels du groupe (culture commune de travail collaboratif).

S'est piégée avec la reformulation en sortant du cadre "Outils".
Etre commercial de la prochaine séance : testé mais échec... pb des passagers "clandestins" qui ne participent pas au groupe.
Faire plus de rencontres : pas de moyens financiers (pb que les pouvoirs publics privilégient l'accompagnement individuel...)
Choix du thème : travaillé avec les participants à la fin de chaque séance.
Communication différente entre les publics professionnels/non professionnels : non en accord sur le principe.
Co-animation de la mobilisation : difficile lié à la disponibilité des autres asso (participation à l'action en tant que prestataire)

Plan d'action :
- campagne avec engagement via convention entre Asso et structures sur 3 ans
- Resserrer le temps entre les rencontres
- Mobilisation partagée entre les 4 asso
- Supports pour restituer les ressentis ou conserver les liens
> quelles formes et lieux ?
Echange sur comment on a vécu l'atelier
Difficulté à intégrer le projet en 5 min !
intérêt de la méthode pour se questionner sur son animation de projet...
Impressionnant d'entendre tous les avis riches et variés, intérêt des regards neufs !
trop grand groupe : tout le monde ne s'est pas exprimé
Faire un vrai cercle pour se parler