Comment mettre en action, en local, l'innovation sociale ?

Accélérateur de projet à Moustic Montpellier 2015
Proposé par Christophe Grandfils (Agence du Numérique Collaboratif de Chambéry ) Le pad de l'accélérateur de projet

AdNC Chambery : http://www.agence-numerique-collaboratif.org/
Comment mettre en action, en local, l'innovation sociale ?

Problématique reformulée:
Pour créer 3 revenus dans cette culture de la coopération locale et dans une volonté de profonds changements, quoi vendre et comment, quels sont les leviers ?

Problématique proposée par Christophe Grandfils  AdNC
Notes du groupe sur un Pad
Ce pad + [[https://docs.google.com/document/d/1TvSpoecdTwRch5K726xDUFTohYRJx7Gv22GBw0HnAMQ/edit#heading=h.bi6gxck868nw ]]
Rappel méthodologie :
  • 5 minutes : Christophe pose sa problématique
  • 5 minutes : questions et réponses pour éclairer le problème
  • 1 minute : Christophe pourra reformuler son problème en une phrase qui contiendra tout l'enjeu
  • 20 à 30 minutes : débat du groupe, Christophe n'aura pas le droit d'intervenir
  • 5 minutes : Christophe pourra élaborer un plan d'action cohérent
  • 5 minutes : retrour d'expérience du groupe et son positionnement

Présentation de la problématique
Association à Chambery, constituée de 4 personnes actives.
Obj : ancrer l'innovation sociale, culture numérique et participation sur un territoire autour de Chambery.
Ils ont développé de bons liens avec les réseaux locaux : structures d'accompagnement au DD, CG, Agglos...
Ils veulent faire des offres de prestations, formation et accompagnement sur des thématiques générales.
Site web et lettre d'information : 1800 personnes en destinataires.
Ils font des tests en amenant des outils,
Ils font des évènements participatifs et collaboratifs : 5 destinés à actions, évènements citoyens, formats participatifs.
Influences de Moustic, weshare, collibri...
Ils ont accompagné une structure associative à faire un film sur les jardins citoyens et forment maintenant sur la réalisation de ce type d'action.
Agenda contributif et cartographie d'acteurs et d'évènements.
Plate forme web Hello asso pour récupérer des fonds.
Ils veulent créer des tutoriels locaux sur les différentes méthodes.
Ajd ils n'ont pas de subventions.

Problématique : comment faire des revenus avec ça ?

Questions
1. l'objectif est d'arriver des emplois dessus ou développer des activités ? Les 2 (2 personnes ont besoin d'argent et pourquoi pas avoir au total 4 salaires).
2. est-ce qu'un modèle économique est défini ? Compliqué au niveau des collectivités, par contre il semblerait possible de vendre des prestations auprès des personnes en lien avec les collectivités.
L'idée est plutôt de développer un nouveau modèle.
3. Comment les gens peuvent être rémunérés en deohos d'un salaire ? L'association permet d'avoir des aides, recherche pour être un réseau ouvert avec des autot entrepreneurs$
4. Quel statut actuel des 4 personnes ? Chomeurs.
5. Ces personnes sont le bureau ? Oui. D'autres personnes gravitent aussi ?
On essaie.
6. Qu'est ce que l'innovation sociale pour vous ? Culture collaborative / Tiers lieux / Ecomobilité... Plateformes web pour faciliter la rencontre, les suystèmes d'échanges locaux et de savoir...
7. Le pb n'est il pas de faire trop de choses sans avoir une direction ? Je ne pense pas que ce soit un pb, le CA cherche les portes d'entrées.
8. Est-ce que les concepts se vendent facilement ?

Problématique reformulée
Pour créer 3 revenus dans cette culture de la coopération locale et dans une volonté de profonds changements, quoi vendre et comment, quels sont les leviers ?

Débat

- interrogation sur la notion de revenus : c'est de quoi faire vivre 3 personnes, a priori, ça peut fonctionner sur une économie de l'échange. Ces personnes n'attendent pas forcément un bulletin de salaire.
Se loger, se nourrir, avoir de quoi s'habiller, avoir une vie sociale... cela doit pouvoir être pourvu par son activité et pas par un RSA ou autre aide.
On parle bien de changement social.

- Quand on parle d'innovation sociale ; quelque chose qui apporte une réponse à des besoins non satisfaits.
Les leviers pourraient être de débuter par une enquête ou se mettre en lien avec des structures locales qui tranvaillent déjà sur les besoins de la population.
Attention à ne pas mélanger Innovation et Innovation sociale qui répond aux besoins d'une population locale.

- j'essaierai d'inventorier de façon précise les compétences et savoirs faire qui seraient de la plus value sur le territiore : les ressources comme un local sont à prendre en compte.
Je définirai une offre de services : cout horraire, moyens de temps, se demander si j'ai l'agrément de formation... est-ce que je veux m'inscrire sur des dispositifs de financement comme les fonds européens.
Voir sur le territoire si le CG s'est saisi de ces dispositifs, la CAF aussi par exemple. Voir qui peut financer ces actions.

- Comment transformer les personnes touchées sur le territoire pour les rendre actives.
Comment les transformer en acteurs du territoire, comment elles peuvent être formées : les tranformer en moteur du projet.

- 3 choses : l'emploi (associatif - logique structure avec l'avantage d'une pérénité, mais des difficultées pour la faire tourner) faire sortir un revenu (dans une logique projet) l'échange non monétaire.
Les deux derniers peuvent se méler alors que le 1er est assez classique.
La logique projet est peut être plus facile, mais apporte une prise de risque.
Ex - sur la cartographie, on peut faire naître un réseau de compétences, quelque chose d'assez souple.

- Idée de dynamique projet : dans ce genre de projet il faut faire attention aux sollicitations venant de l'extérieur et les projets qui émanent de la structure.
En répondant à des sollicitations extérieures on risque de se perdre.

- L'approche structure permet d'abonder dans le côté contrat aidé, qui peut servir de marchepied, pour ammorcer quelque chose.
Par contre, il faut faire attention de ne pas s'y installer.

- Il faut donc rapidement réfléchir au modèle économique.
- Il est important de faire une distinction entre la construction du projet et sa mise en oeuvre nette.
Réfléchir sur notre offre, nos compétences, les domaines d'intervention... garder un flou entre la mise en place et le début des projets, ça peut être risqué.
Si on fait en faisant, on risque de se perdre. Rapidement, il faut définir ce qu'on propose, cibler dans son offre ce qui est solvable ou pas.

- Grâce aux nouveaux fonds européens LEADER, il est plus facile de dire à une Comcom qu'elle peut être financé à 60% par du LEADER est une chose qui peut être entendu.
Rester pro actif par rapport à la demande.

- Mise en place des conseils citoyens.
Avoir des personnes qui financent qui ne sont pas des usagers DLA, fondations...
Le client n'est pas l'usager.

- A partir du réseau et des méthodes, pourquoi ne pas vendre (marchés public, appel à projet) son réseau aux Collectivitées ?
- Question des tiers lieux, pouruqoi ne pas en créer un nouveau : cela permet aux personnes de créer une activité : demander à la collectivité de s'installer dans un tier lieu.

- Mettre en avant les méthodes et dégager ce qui est innovant.
Il peut être intéressant d'avoir quelqu'un qui peut expliquer ces méthodes.
Le tiers lieu donne une grande visibilité à l'activité et développer des services autour de ce tiers lieu.

- Charte aux entreprises sur l'innovation.

- Il est important que cette association soit repérée et bénéficie d'une identification publique.
Est-ce qu'il y a une vraie reconnaissance publique du grand public vers ces évènements.
Pour avoir une crédibilité auprès des élus, il faut avoir cette reconnaissance du grand public.

- Gros travail à faire sur la pub, n'est ce pas trop pour 4 persones.
Mais il y a le potentiol du réseau.

- Idée de campagne de croud founding
+ s'inspirer des démarches des autres régions.

- la cartographie du croisement des réseaux peut se monétariser.

- des dispositifs type DLA peuvent accompagner les associations pour la comptabilité, et gestion de l'association.
Il peut être intéressant de mutualiser ca entre différentes structures.

- s'intéresser aux groupements d'employeurs qui peuvent permettre de trouver de nouveaux débouchés.

- s'appuyer sur ce qu'il existe déjà pour ne pas tout réinventer.
La sensibilisation à l'existant peut être intéressant.
..

Notes Christophe


Vidéo à venir...


Plan d'action à l'issue du processus


1. Explorer quelque chose au niveau des alliés :DLA, groument d'employers, subventions LEADER, conseils cityens, CAF
Identifier des services phare solvables : cartographie et accompagnements,
Trouver une interraction avec la communauté des 6000 membres, tester les produits avec eux, mener une enquête pour savoir ce qu'est l'innovation sociale.
Vulgariser tous ces concepts.

2. sortir des revenus
Séparrer des échanges non monétaires
Séparer la logique structure pour du lancement et avoir en parallèle une logique projets.

3. Vigilance
Construction du projet =/= mise en oeuvre : ne pas tout mélanger
Récolter les besoins sur les gens sur le territoire, vulgariser et valoriser les réseaux, les méthodes, ce qui a déjà été fait pour une reconnaissance au grand public.
Ne pas perdre le sujet initial de vue


Merci !

Aux 15-16 personnes !
Gestion du temps par Bertrand
Prise de notes par Amélie
Exposé de la situation par Christophe