{"bf_titre":"Tous propri\u00e9taires","bf_formatanimation":"Conf\u00e9rence gesticul\u00e9e","bf_animepar":"Bernard Brunet","bf_auteurice":"Bernard Brunet","bf_compterendus":"

Liens

\r\nLien vers la vid\u00e9o de la premi\u00e8re repr\u00e9sentation de la conf\u00e9rence (sur Peertube) : https:\/\/peertube.iriseden.eu\/videos\/watch\/9e6e5c11-8d92-4842-937b-75d3369cc01f\r\nLien vers la vid\u00e9o de la premi\u00e8re repr\u00e9sentation de la conf\u00e9rence (sur Youtube) : https:\/\/youtu.be\/eqyvQkHtEgk \r\nLie vers un article de fond sur les communs : https:\/\/creg.ac-versailles.fr\/la-gouvernance-des-biens-communs-au-service-du-bien-commun\r\n\r\n

Bibliographie

\r\n\r\nElinor Ostrom, 2009 : La Gouvernance des biens communs : Pour une nouvelle approche des ressources naturelles [\u00ab Governing the Commons : The Evolution of Institutions for Collective Action \u00bb], Edition De Boeck\r\n\r\nBenjamin Coriat, 2017 : \u00ab Vers une r\u00e9publique des biens communs ? \u00bb. \u00c9ditions \u00ab les liens qui lib\u00e8rent \u00bb\r\n\r\nDavid Bollier\r\nLa renaissance des communs [Livre] pour une soci\u00e9t\u00e9 de coop\u00e9ration et de partage\r\n\u2028Editeur : Ed. C. L. Mayer\r\n\/\/La notion de communs recouvre l'ensemble des ressources dont chacun peut jouir librement : l'eau, la terre, les for\u00eats, mais aussi les cr\u00e9ations artistiques, l'information ou la culture. Si ce patrimoine est aujourd'hui menac\u00e9, il peut, exploit\u00e9 de fa\u00e7on collective et responsable, repr\u00e9senter une solution aux probl\u00e8mes \u00e9conomiques contemporains.\/\/\r\n\r\nBenjamin Coriat Le retour des communs [Livre] la crise de l'id\u00e9ologie propri\u00e9taire\r\nEditeur : \u00c9ditions les Liens qui lib\u00e8rent\r\n\/\/Un essai centr\u00e9 autour des communs, qui constituent un espoir de transformation sociale \u00e0 partir d'institutions et d'entreprises qui proposent des ressources en acc\u00e8s ouvert. D\u00e9veloppe une r\u00e9flexion sur les potentialit\u00e9s qu'offre le renouveau de ces communaux collaboratifs\/\/\r\n\r\nDardot et Laval : Commun [Livre] essai sur la r\u00e9volution du XXIe si\u00e8cle\r\nEditeur : la D\u00e9couverte\r\n\/\/Partout dans le monde, des mouvements contestent l'appropriation par une petite oligarchie des ressources naturelles, des espaces et des services publics, des connaissances et des r\u00e9seaux de communication. Ces luttes \u00e9l\u00e8vent toutes une m\u00eame exigence, reposent toutes sur un m\u00eame principe : le commun. Pierre Dardot et Christian Laval montrent pourquoi ce principe s'impose aujourd'hui comme le terme central de l'alternative politique pour le XXIe si\u00e8cle : il noue la lutte anticapitaliste et l'\u00e9cologie politique par la revendication des \"communs\" contre les nouvelles formes d'appropriation priv\u00e9e et \u00e9tatique ; il articule les luttes pratiques aux recherches sur le gouvernement collectif des ressources naturelles ou informationnelles ; il d\u00e9signe des formes d\u00e9mocratiques nouvelles qui ambitionnent de prendre la rel\u00e8ve de la repr\u00e9sentation politique et du monopole des partis\/\/\r\n\r\nHerv\u00e9 Le Crsonier : En communs [Livre] une introduction aux communs de la connaissance\r\nEditeur : C & F \u00e9ditions\r\n\/\/Recueil d'articles de l'auteur, sp\u00e9cialiste des technologies de l'Internet et de la culture num\u00e9rique, sur la notion de \"communs\", les pratiques collaboratives et l'organisation de communaut\u00e9s pour g\u00e9rer les ressources partag\u00e9es. La premi\u00e8re partie est consacr\u00e9e \u00e0 la th\u00e9orie des biens communs, la seconde aux communs de la connaissance et leurs enjeux pour les biblioth\u00e8ques\/\/\r\n\r\nLawrence Lessig : L'avenir des id\u00e9e, le sort des biens communs \u00e0 l'heure des r\u00e9seaux num\u00e9riques\r\nEditeur : Presses universitaires de Lyon\r\n\/\/L'hostilit\u00e9 de Lawrence Lessig \u00e0 l'\u00e9gard des d\u00e9rives monopolistiques et des exc\u00e8s de la r\u00e9glementation, notamment celle du droit d'auteur, ne se fonde pas sur des pr\u00e9suppos\u00e9s id\u00e9ologiques, mais sur une analyse pr\u00e9cise, illustr\u00e9e par de nombreuses \u00e9tudes de cas, des cons\u00e9quences catastrophiques pour l'innovation et la cr\u00e9ativit\u00e9 que ne manqueront pas d'avoir les \u00e9volutions r\u00e9centes de l'architecture de Internet. De plus en plus ferm\u00e9e et centralis\u00e9e, celle-ci est en train de st\u00e9riliser la prodigieuse inventivit\u00e9 \u00e0 laquelle l'Internet a pu donner lieu \u00e0 ses d\u00e9buts. Historien scrupuleux des trente ann\u00e9es de d\u00e9veloppement de ce moyen de communication interactif, d'\u00e9change de connaissances, de cr\u00e9ation de richesses intellectuelles sans pr\u00e9c\u00e9dent, Lawrence Lessig pose le probl\u00e8me en juriste, mais aussi en philosophe et en politique. C'est une certaine id\u00e9e du partage des savoirs et de la cr\u00e9ation artistique qui est en jeu dans les tendances actuelles qui d\u00e9naturent les principes d\u00e9mocratiques de l'Internet originel. Cette \u00e9tude parfaitement document\u00e9e est aussi un pressant cri d'alarme.\/\/\r\n\r\nCollectif CNRS : Repenser les biens communs\r\n\/\/L'eau, l'air, les ressources naturelles et les fonds marins, certains m\u00e9dicaments, le spectre hertzien, le num\u00e9rique... peuvent \u00eatre analys\u00e9s comme des \"biens communs\". N\u00e9cessaires \u00e0 tous, il convient d'en offrir l'usage \u00e0 chacun. Mais par quels outils ? Si, au Moyen-Age, il existait des biens communaux et des droits d'usage, comme celui des for\u00eats, le droit moderne occidental a fait de la propri\u00e9t\u00e9, publique ou priv\u00e9e, la pierre angulaire de tous les rapports entre les personnes et les choses. Apr\u00e8s la chute du Mur, la privatisation des biens a m\u00eame fini par devenir le dogme. Avec parfois des d\u00e9rives dramatiques : ainsi, en Bolivie, la privatisation de l'eau au cours des ann\u00e9es 2000 a eu pour cons\u00e9quence de soulever une v\u00e9ritable r\u00e9volte des populations locales. Suite \u00e0 la \"guerre de l'eau\" dite de \"Cochacamba\", cette ressource y est d\u00e9sormais un bien commun, et la constitution bolivienne est une des premi\u00e8res \u00e0 reconna\u00eetre cette notion. Comment r\u00e9gler les droits d'acc\u00e8s et la protection de certains biens que l'on consid\u00e8re comme essentiels pour la survie de l'esp\u00e8ce ! Quels m\u00e9canismes juridiques utiliser pour en prot\u00e9ger et en partager l'acc\u00e8s ? Si penser les biens communs est une absolue n\u00e9cessit\u00e9, c'est aussi une impasse intellectuelle de notre droit, qui ne dispose pas de r\u00e9ponses satisfaisantes dans ses cat\u00e9gories classiques.\/\/\r\n\r\nDictionnaire des biens communs\r\nSous la direction de Marie Cornu, Fabienne Orsi, Judith Rochfeld\r\n\/\/Que sont les \u00ab communs \u00bb, les \u00ab biens communs \u00bb, les \u00ab patrimoines communs \u00bb, les \u00ab choses communes \u00bb ?Ces notions sont fortement mobilis\u00e9es aujourd'hui dans nombre de disciplines des sciences sociales et actions de citoyens. Leur pouss\u00e9e traduit une \u00e9volution des pratiques sociales : sous la pression de la crise \u00e9cologique et de la transformation num\u00e9rique notamment, les biens seraient davantage mis en partage. Logiciel libre, encyclop\u00e9die et habitat participatif, v\u00e9los ou voitures en usage successif, entreprise qui serait le \u00ab bien commun \u00bb de toutes les parties prenantes : les notions des communs int\u00e9ressent les domaines de la culture, de la protection de l'environnement, de l'urbanisme, de la sant\u00e9, de l'innovation, du travail, etc. La mobilisation est intense car elles autorisent \u00e0 penser le changement social sur la base d'un r\u00e9investissement du collectif, des communaut\u00e9s, de l'usage et du partage. Elles permettent de proposer des r\u00e9interpr\u00e9tations des valeurs fondatrices des soci\u00e9t\u00e9s contemporaines tels le r\u00f4le de l'\u00c9tat, de la propri\u00e9t\u00e9 et des formes d'expression de la d\u00e9mocratie. Elles appellent \u00e0 la fois une r\u00e9flexion th\u00e9orique, un d\u00e9bat politique et se concr\u00e9tisent dans des exp\u00e9riences citoyennes. Ce dictionnaire, \u00e0 mi-chemin entre le vocabulaire et l'encyclop\u00e9die, se veut un outil de compr\u00e9hension de l'ensemble de ces ph\u00e9nom\u00e8nes.\/\/\r\n\r\n","fichierbf_notes":"TousProprietaires_bf_notes_art_biens_communs.pdf","id_typeannonce":"29","id_fiche":"TousProprietaires","createur":"Anonyme","date_creation_fiche":"2020-08-09 14:11:20","statut_fiche":"1","imagebf_image":"TousProprietaires_confe\u0301rencier.jpg","date_maj_fiche":"2020-08-10 15:16:42"}