Ceci est une version archivée de TousProprietaires à 2020-08-09 15:03:24

Tous propriétaires

Format d'animation : Conférence gesticulée
Animé par... : Bernard Brunet
Auteur·e de la présente restitution : Bernard Brunet
Compte-rendus ou éléments saillants de l'atelier :

Liens

Lien vers la vidéo de la première représentation de la conférence (sur Peertube) : https://peertube.iriseden.eu/videos/watch/9e6e5c11-8d92-4842-937b-75d3369cc01f
Lien vers la vidéo de la première représentation de la conférence (sur Youtube) : https://youtu.be/eqyvQkHtEgk
Lie vers un article de fond sur les communs : https://creg.ac-versailles.fr/la-gouvernance-des-biens-communs-au-service-du-bien-commun

Bibliographie


Elinor Ostrom, 2009 : La Gouvernance des biens communs : Pour une nouvelle approche des ressources naturelles [« Governing the Commons : The Evolution of Institutions for Collective Action »], Edition De Boeck

Benjamin Coriat, 2017 : « Vers une république des biens communs ? ». Éditions « les liens qui libèrent »

La renaissance des communs [Livre] pour une société de coopération et de partage
Auteur : Bollier, David, 19..-....
Editeur : Ed. C. L. Mayer
La notion de communs recouvre l'ensemble des ressources dont chacun peut jouir librement : l'eau, la terre, les forêts, mais aussi les créations artistiques, l'information ou la culture. Si ce patrimoine est aujourd'hui menacé, il peut, exploité de façon collective et responsable, représenter une solution aux problèmes économiques contemporains.

Le retour des communs [Livre] la crise de l'idéologie propriétaire
Auteur : Coriat, Benjamin, 1948-....
Editeur : Éditions les Liens qui libèrent
Un essai centré autour des communs, qui constituent un espoir de transformation sociale à partir d'institutions et d'entreprises qui proposent des ressources en accès ouvert. Développe une réflexion sur les potentialités qu'offre le renouveau de ces communaux collaboratifs

Commun [Livre] essai sur la révolution du XXIe siècle
Auteur : Dardot, Pierre, 1952-....
Editeur : la Découverte
Partout dans le monde, des mouvements contestent l'appropriation par une petite oligarchie des ressources naturelles, des espaces et des services publics, des connaissances et des réseaux de communication. Ces luttes élèvent toutes une même exigence, reposent toutes sur un même principe : le commun. Pierre Dardot et Christian Laval montrent pourquoi ce principe s'impose aujourd'hui comme le terme central de l'alternative politique pour le XXIe siècle : il noue la lutte anticapitaliste et l'écologie politique par la revendication des "communs" contre les nouvelles formes d'appropriation privée et étatique ; il articule les luttes pratiques aux recherches sur le gouvernement collectif des ressources naturelles ou informationnelles ; il désigne des formes démocratiques nouvelles qui ambitionnent de prendre la relève de la représentation politique et du monopole des partis

En communs [Livre] une introduction aux communs de la connaissance
Auteur : Le Crosnier, Hervé, 1953-....
Editeur : C & F éditions
Recueil d'articles de l'auteur, spécialiste des technologies de l'Internet et de la culture numérique, sur la notion de "communs", les pratiques collaboratives et l'organisation de communautés pour gérer les ressources partagées. La première partie est consacrée à la théorie des biens communs, la seconde aux communs de la connaissance et leurs enjeux pour les bibliothèques

L'avenir des idées [Livre] le sort des biens communs à l'heure des réseaux numériques
Auteur : Lessig, Lawrence, 1961-....
Editeur : Presses universitaires de Lyon
L'hostilité de Lawrence Lessig à l'égard des dérives monopolistiques et des excès de la réglementation, notamment celle du droit d'auteur, ne se fonde pas sur des présupposés idéologiques, mais sur une analyse précise, illustrée par de nombreuses études de cas, des conséquences catastrophiques pour l'innovation et la créativité que ne manqueront pas d'avoir les évolutions récentes de l'architecture de Internet. De plus en plus fermée et centralisée, celle-ci est en train de stériliser la prodigieuse inventivité à laquelle l'Internet a pu donner lieu à ses débuts. Historien scrupuleux des trente années de développement de ce moyen de communication interactif, d'échange de connaissances, de création de richesses intellectuelles sans précédent, Lawrence Lessig pose le problème en juriste, mais aussi en philosophe et en politique. C'est une certaine idée du partage des savoirs et de la création artistique qui est en jeu dans les tendances actuelles qui dénaturent les principes démocratiques de l'Internet originel. Cette étude parfaitement documentée est aussi un pressant cri d'alarme.

Repenser les biens communs [Livre]
Editeur : CNRS éd.
L'eau, l'air, les ressources naturelles et les fonds marins, certains médicaments, le spectre hertzien, le numérique... peuvent être analysés comme des "biens communs". Nécessaires à tous, il convient d'en offrir l'usage à chacun. Mais par quels outils ? Si, au Moyen-Age, il existait des biens communaux et des droits d'usage, comme celui des forêts, le droit moderne occidental a fait de la propriété, publique ou privée, la pierre angulaire de tous les rapports entre les personnes et les choses. Après la chute du Mur, la privatisation des biens a même fini par devenir le dogme. Avec parfois des dérives dramatiques : ainsi, en Bolivie, la privatisation de l'eau au cours des années 2000 a eu pour conséquence de soulever une véritable révolte des populations locales. Suite à la "guerre de l'eau" dite de "Cochacamba", cette ressource y est désormais un bien commun, et la constitution bolivienne est une des premières à reconnaître cette notion. Comment régler les droits d'accès et la protection de certains biens que l'on considère comme essentiels pour la survie de l'espèce ! Quels mécanismes juridiques utiliser pour en protéger et en partager l'accès ? Si penser les biens communs est une absolue nécessité, c'est aussi une impasse intellectuelle de notre droit, qui ne dispose pas de réponses satisfaisantes dans ses catégories classiques.

Dictionnaire des biens communs
Sous la direction de Marie Cornu, Fabienne Orsi, Judith Rochfeld
Que sont les « communs », les « biens communs », les « patrimoines communs », les « choses communes » ?Ces notions sont fortement mobilisées aujourd'hui dans nombre de disciplines des sciences sociales et actions de citoyens. Leur poussée traduit une évolution des pratiques sociales : sous la pression de la crise écologique et de la transformation numérique notamment, les biens seraient davantage mis en partage. Logiciel libre, encyclopédie et habitat participatif, vélos ou voitures en usage successif, entreprise qui serait le « bien commun » de toutes les parties prenantes : les notions des communs intéressent les domaines de la culture, de la protection de l'environnement, de l'urbanisme, de la santé, de l'innovation, du travail, etc. La mobilisation est intense car elles autorisent à penser le changement social sur la base d'un réinvestissement du collectif, des communautés, de l'usage et du partage. Elles permettent de proposer des réinterprétations des valeurs fondatrices des sociétés contemporaines tels le rôle de l'État, de la propriété et des formes d'expression de la démocratie. Elles appellent à la fois une réflexion théorique, un débat politique et se concrétisent dans des expériences citoyennes. Ce dictionnaire, à mi-chemin entre le vocabulaire et l'encyclopédie, se veut un outil de compréhension de l'ensemble de ces phénomènes.